Quel avenir pour le télétravail post-COVID19 ?

Bien que le télétravail existe depuis longtemps, le contexte de la pandémie de la Covid-19 a profondément changé le mode de vie de nombreuses personnes sur le plan professionnel. En effet, de nombreuses entreprises se sont retrouvées du jour au lendemain contraintes à faire du télétravail pour une partie ou l’ensemble de leurs employés. Les entreprises ont donc dû trouver de nouvelles façons de s’adapter à cette situation. Avec ce retour à la norme graduel, il serait intéressant de voir quel serait, dans un monde post-confinement, l’avenir pour le télétravail. 

Le télétravail à changer la dynamique entre l’employeur et l’employé en basant leur relation sur la responsabilité, l’autonomie et la confiance. Avec le temps, les travailleurs se sont apprivoisé des conditions plus flexibles qu’offrait le télétravail durant cette pandémie et aimeraient que ces conditions soient maintenues une fois la Covid-19 passée. Un sondage fait en août 2020 par le Dr. Saba, montre que 75% des Québécois préfèrent continuer en télétravail après la pandémie. Tout d’abord subi et imposé, le télétravail fait à présent partie de la vie professionnelle de la plupart des salariés. Selon une étude faite, près des trois-quarts des répondants (73%) souhaite continuer avec cette méthode de travail dans un monde post-confinement (the conversation, 2021)

Aussi, l’option de travailler certains jours de la semaine en présentiel et le reste en télétravail revient beaucoup comme une tentative de réconcilier les deux. Ainsi, bien que le télétravail ait été imposé par la crise sanitaire et le premier confinement, le souhait de poursuivre l’expérience du télétravail est partagé par la majorité. 

Notons aussi, malgré une expérience de télétravail assez positive pour la plupart des employés, le travail en présentiel reste quand même le lieu de travail privilégié par les employés. (Rémillard, 2021) 

Il serait donc intéressant d’envisager un retour progressif en présentiel en mesurant l’impact sur la productivité en proposant un temps partagé entre le travail à la maison et le présentiel et de sonder les employés quant aux différentes possibilités qui s’offrent à eux après la crise sanitaire.

 

Related Posts

Leave a Reply